Mini jardin de Healthy Gardening

P1020971

Il y a quelques temps, j’ai trouvé dans un magasin fourretout génial (Action, je vous le conseille pour vos loisirs créatifs aussi, selon les arrivage, c’est vraiment de bonnes occasion dommage qu’ils ne fassent pas de vente en ligne) et surtout vraiment pas cher, cette cagette de mini-jardin. Comme je n’avais pas de graine d’aubergine et très très peu de rocket, je me suis arrêtée dans le rayon face à cet article. Quand j’ai vu que cela me revenait moins cher d’acheter cette cagette avec tout inclus dedans pour la germination (terre comprise) me revenait moins cher que d’acheter séparément les graines, la terre et la cagette (la cagette je ne l’aurai pas achetée, j’en aurai cherché une de récupération), j’ai sauté sur l’occasion !

Je l’ai donc testé pour vous et je vous propose de vous en faire aujourd’hui un premier petit bilan ! Nous verrons ainsi si ce fut une VRAIE bonne affaire ou si je me suis faite avoir !

Prise en main du mini-jardin :

Lorsque vous déballez votre mini jardin vous disposez de ceci :

  • 1 notice (derrière l’illustration)
  • 1 cagette
  • 1 sachet plastique opaque
  • 1 paquet de terre
  • 1 sachet de graines de roquette
  • 1 sachet de graines d’aubergines

Détaillons cela ensemble. Je prend en main le « couvercle » du carton et remarque aussitôt en bas le schéma de mise en place de ce mini-jardin :

P1020

Ils ne se sont pas foulés me direz-vous, mais y a-t-il besoin de plus réellement ? Peut-être pour des enfants qui ne seraient as encadrés par des adultes, mais à mon niveau, jusque là, c’est plutôt limpide ! En retournant le carton qu’on ne peut lire qu’en déchirant les côtés (et donc qu’on ne peut voir en magasin), on constate que la notice explicative derrière l’illustration est plus que sommaire sommaire. Il n’est fait à aucun moment mention de dates ou période pour semer, rien non plus sur les quantités à semer. On parle d’exposition pour faire germer, mais ensuite rien sur l’exposition des plans matures…

P102097Si comme je l’ai dit, sur la notice rien n’est stipulé sur les quantités à semer à l’illustration indique clairement qu’on ne eut y faire pousser qu’un pied d’aubergine et une petite poignée de roquette.Une veine que je connaisse un peu sans quoi j’aurai tout vidé ! Si cela peut faire sourire, lorsque l’on débute, on y va plutôt lourdement sur les semences (c’est du vécu !). Du cou ce mini jardin devient un léger jeu de piste pour tout décrypter de par ce manque de clarté des explications. Mais du coup un seul pied d’aubergine ça ne m’arrange pas des masses…

Enfin passons !

Le sac plastique opaque quant à lui me rappelle les sachets des céréales dans leurs boites. Le paquet de terre est classique. Les quantités de graines me paraissent satisfaisante et par contre la cagette est bien solide. Notre cher Dalmatien Lemon me l’a piqué et l’a lancé dans tous les sens : 0 dégât. Mon impression : en vous procurant une cagette de récupération, un sachet vide de céréales, des graines et de la terre, vous pouvez avoir la même chose. Là où pour moi cela vaut le coup, c’est que je l’ai trouvé à un prix extrêmement bas : cela me revenait moins cher d’acheter ça que d’acheter simplement les graines d’aubergines et de roquette.

Construction du mini-jardin :

P1020

Comme je vous le disais plus tôt, sur le devant de l’illustration se trouve le schéma indiquant comment procéder pour mettre en place notre mini jardin et enfin semer.

Vous commencez par rendre votre cagette et y placer votre sachet opaque. Pour ne pas que celui-ci bouge lorsque vous le remplirez de terre ou que vous arroserez, fixez-le avec une P102097agrafeuse. Remplissez le de la totalité du sachet de terre. Tassez un peu. Si vous voulez obtenir le résultat de l’illustration (cf image de gauche), faites une petite zone à gauche creusée peu profondément et à droite avec votre index, faite un seul trou. N’allez pas trop prêt des bords ! Dans la première zone creusée placez une pincée de graines de roquette à bien répartir, puis dans le trou de droite, mettez 1 (2 si vous avez peur que ça ne prenne pas) d’aubergine. Recouvrez de terre, placez éventuellement des étiquettes avec les noms de vos plantes, humidifiez et placez dans un endroit lumineux et chaud. De cette manière, vous n’aurez aucun repiquage à faire.

Voici quelques photos que je vous ai fait pour mieux vous illustrer tout  cela :

 

Vous l’aurez constaté, je n’ai pas procédé comme sur l’indique le schéma. Pourquoi ? Parce que d’une part les quantités ne répondent pas à nos besoins et d’autre part il est trop tôt pour semer la roquette si on s’en tient au planning théorique du jardinier. Puisqu’il s’agit d’un test, d’une expérience, j’ai choisi de ne pas faire comme d’habitude en mettant à germer mes graines en mai, je me suis appuyée sur mes lectures et ayant constaté que les aubergines et certaines courges se sèment en intérieur dès février. Du coup, j’applique pour une fois la théorie. La roquette par contre, vu que mon but est de repiquer à l’extérieur, il est bien trop tôt comme je le disais.

Ce sont donc six graines d’aubergines fournies par ce kit et 3 de courges Blue Ballet données par une copine qui ont pris place dans ce que j’appelle ma « nurserie ». Maintenant il n’y a lus qu’à patienter. Nous sommes le 23 février….

IMG_20160310_162500

Petit bon dans le temps, nous voilà au 10 mars et voici où en sont mes semences (photos de gauche), navré pour la qualité, je n’ai que mon téléphone portable en ce moment. Si avant-hier il n’y avait qu’une graine qui pointait son nez, l’autre matin, j’ai eu la bonne surprise d’en voir plusieurs se dresser. Comme vous pouvez le constater, il y en a 3. Le temps de germination peut paraître long, mais nous sommes encore en période de froid, cela est donc tout à fait normal.

Navrée pour ce cliché ignoble, je n’ai pas encore retrouvé de batterie pour mon appareil photo 😉 Cependant aujourd’hui 21 mars, une bonne âme m’en a prêté une pour que je puisse vous faire voir par ce nouveau saut dans le temps l’évolution de la cagette :

GE DIGITAL CAMERA

Notez que si les graines fournies par le kit ont fonctionné, celles des copines… Pas du tout. Encore une variété stérile très certainement ! Du coup essai concluant pour e kit !

J’en profite pour vous montrer mes autres semis intérieurs tout en vous évoquant l’origine des graines qui sont, hélas, souvent d’origine commerciale et non de récupération « naturelle ».

Sur la première photo de gauche (toutes ces photos sont du 21 mars), ce sont des concombres et tomates cerises qui se sont levés. Sur le cliché en dessous il s’agit d’oeillets d’Inde et sur celui de droite, des tomates Marmandes ! Le tout près d’une fenêtre et prenant le soleil en fin de journée. J’ai utilisé un escabeau pour pouvoir mettre plusieurs germinations en intérieur sans pour autant prendre beaucoup de place.

Afin de vous faire suivre leur évolution à tous, voici comment j’ai offert plus de place à mes concombres le 22 mars pour relancer autre chose à leur place dans la barquette d’oeufs :

GE DIGITAL CAMERA

Et vous comment faites-vous ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s